samedi 22 décembre 2012

Reportage photo : Hanoi : Les images des 12 jours et nuits de l'année 1972

Il y a 40 ans, Hanoi, Hai Phong et plusieurs villes du Nord du Vietnam étaient ravagées par les bombes américaines.

Quelques images:

Le 14 décembre 1972, le président américain Nixon a donné l’ordre de mener une campagne de bombardement stratégique sur le Nord Vietnam intitulée “Linebacker II”.

Supportés par 5 porte-avions, 200 bombardiers B52 stratégiques installés dans le Pacifique et en Asie du Sud-Est, les américains ont largué des milliers de tonnes d’explosifs sur Hanoi et les villes environnantes. Sur la photo, l’hôpital Bach Mai ravagé par les B-52 américains.

La nuit 18 décembre 1972, l'antenne de Me Tri était abattue, mais la Voix du Vietnam ne s'arrêtait que 9 minutes.

La nuit 26 décembre 1972, la rue Kham Thien était ravagée par les bombes américaines. Au total, 278 personnes ont été tuées, en majorité des femmes, personnes âgées et enfants.

Les femmes et enfants évacuent la ville.

Des abris individuels sur les trottoirs.

Toutefois, la tentative de ramener le Nord Vietnam "à l’âge de pierre" comme prévu a été écrasée par l’armée et le peuple de Hanoi. Sur la photo, des soldats à côté du "Dragon de feu" SAM2.

Le héros Pham Tuan, qui a abattu un B-52 avec son Mig-21.

Le premier ministre Pham Van Dong sur le lieu où un B-52 a été abattu (rue Hoang Hoa Tham). 

Arrestation de pilotes américains au lac Truc Bach.

Le repas des prisonniers à la prison de Hoa Lo. Malgré les conditions difficiles de la vie dans la capitale, ils étaient très bien traités.

Battus à la campagne de Dien Bien Phu aérien, les Etats-Unis ont été obligés de signer en 1973 les Accords de Paris qui mettent fin à la guerre au Vietnam. Sur la photo, Mme Nguyen Thi Binh, ministre des Affaires étrangères du gouvernement révolutionnaire provisoire du Sud du Vietnam, signe, le 27 janvier 1973 à Paris, le texte définitif des accords de cessez-le-feu.

Prisonniers  de guerre américains en 1973 à l'aéroport de Gia Lam, avant de s'envoler pour leur pays.

Phương Đoàn (Selon VOV)






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire