samedi 30 juillet 2011

Message de Jean-Pierre

Vietnam : Enfants des ethnies du Nord-Est 1



vendredi 29 juillet 2011

Chanson : Gia tài của mẹ

Bonjour TLM,

Ce matin :


L’héritage de mère

"Gia tài của mẹ", Trịnh Công Sơn. Traduit par Léon Remacle.

Par les chinois asservis un millénaire entier
Un siècle sous la domination des français
La guerre civile chaque jour depuis vingt années
L’héritage que mère a laissé à son enfant
L’héritage de mère est un VietNam désolant

Par les chinois asservis un millénaire entier
Un siècle sous la domination des français
La guerre civile chaque jour depuis vingt années
L’héritage de mère est une forêt d’ossements
Une montagne de tombes laissée à son enfant

Mère apprend à son enfant à parler sincèrement
Mère espère que sa couleur de peau il ne vas pas oublier
Qu’il n’oublie pas la couleur de peau du VietNam d’antan
Mère attend que très vite il va rentrer
Mère espère que sur la longue route ses enfants
Ô des enfants du même père, oublient les haines passées

Par les chinois asservis un millénaire entier
Un siècle sous la domination des français
La guerre civile chaque jour depuis vingt années
L’héritage de mère: des champs desséchés
L’héritage de mère: des maisons qui brûlent par rangées

Par les chinois asservis un millénaire entier
Un siècle sous la domination des français
La guerre civile chaque jour depuis vingt années
L’héritage de mère: une bande de métissés
L’héritage de mère: une bande qui a tout renié.


mardi 26 juillet 2011

Reportage : Les enfants d'abord : Cambodge

Bonjour TLM,

Ce matin :





dimanche 24 juillet 2011

Vidéo que j'aime

Bonjour TLM,

Ce matin, ma dernière vidéo, Hanoï :





jeudi 21 juillet 2011

Chanson : Nhớ Mùa Thu Hà Nội

Bonjour TLM,

Ce matin :




Hanoi en automne

Nhớ Mùa Thu Hà Nội

Hanoi en automne,
Des micocouliers dorés, des badamiers à feuilles rouges,
De vieilles rues avec d’anciens bâtiments aux tuiles brunies
Qui se voisinent.

Hanoi en automne, automne de Hanoi,
Saison de l’alstonia des écoliers
Qui embaume chaque souffle de vent,
Saison des granules aplaties vertes du riz gluant
Qui odorent les mains des enfants,
Granules du jeune riz gluant, vendues sur le trottoir,
Parfument les pas des passants.

Le Grand lac un soir d'automne, quel paysage !
La surface de l’eau dorée qui ondule, l’autre bord qui nous appelle,
Puis la couleur nostalgique des brouillards,
Et des bandes de jeunes foulques noires qui, vers le soleil, s’envolent.

Hanoi en automne, je marche au milieu de la foule,
Dans le cœur se murmure une question : à qui pensé-je ?
Viendra un jour où le ciel automnal de Hanoi me donnera une réponse,
Viendra un jour où chaque venelle de Hanoi répondra à ma question.

Hanoi en automne, automne de Hanoi,
Je pense à une personne pour de tous me souvenir.


samedi 16 juillet 2011

Vidéo que j'aime

Bonjour TLM,

Ce matin :



mercredi 13 juillet 2011

Chanson : Quê Hương Bỏ Lại

Bonjour TLM,

Ce matin :



Son pays derrière soi

"Quê Hương Bỏ Lại", Traduit par Léon

Les jours loin de mon pays natal
Sont des jours où je traîne mon mal
Chaque jour loin de mon sol natal
Est un jour de souffrance morale

C’est un jour sans le soleil ardent
Un jour à attendre une pluie à torrent
Un jour sans le souffle revigorant
Du Vietnam venant de ses prés et ses champs

Cette terre qui m’avait donné la vie
Cette douce mère qui m’avait enfanté
Cette région qui m’avait nourri
A présent j’en suis déjà éloigné

Par ici : un fleuve étendu au soleil d’été
Et là : des rizières aux lourds épis dorés
Tout cela est bien loin désormais
Mais le Vietnam restera dans mon cœur à jamais

Souvenez-vous, souvenez-vous en
Que des vietnamiens sont dispersés et errants
Aimez-les et qu’ils soient pour vous importants
Ces gens qui sont de notre sang

Sachez-le, sachez-le bien
Que lorsque je rentrerai au pays demain
Nous allumerons un feu immense
Pour éclairer les mille espérances

Le vent du soir porte la senteur de mon pays aimé
Et dans mon sommeil mon âme a sursauté
Ces longs jours, interminablement étirés
Laissent mon âme totalement épuisée

Sài Gòn continue à hanter mes pensées
Dalat la prospère est sous la bruine noyée
Au soir dans le Cap de Vũng Tàu
Le courant s’en va jusqu’à la pointe de Cà Mau

Ô mon pays, je me souviens des soirs d’avant
Tellement loin de moi maintenant
Le ciel d’autrefois de Nha Trang
Et le Đồng Nai qui coulait, indifférent

Par ici : Cần Thơ se chauffant au soleil d’été
Et là : des rizières aux lourds épis dorés
Tout cela est bien loin désormais
Mais le Vietnam restera dans mon cœur à jamais

dimanche 10 juillet 2011

Reportage : Du Fleuve Rouge au delta du Mekong

Bonjour TLM,

Ce matin :




jeudi 7 juillet 2011

Vidéo que j'aime

Bonjour TLM,

Ce matin:

Je regarde souvent cette vidéo, elle me fait du bien.

A visionner sans modération !!!

N'import Naouac !!!



Don't Worry, Be Happy (T'en Fais Pas, Sois Heureux)

Voici une petite chanson que j'ai écrite
Tu as peut-être envie de la chanter en meme temps que moi
T'en fais pas, sois heureux
Chacun dans a vie a des problèmes
Mais si tu t'en fais, tu les aggrave encore
T'en fais pas, sois heureux
T'en fais pas, sois heureux maintenant

Si tu ne sais pas ou poser ta tête pour te reposer
Quelqu'un un est passé, t'a pris ton lit
T'en fais pas, sois heureux
Ton propriétaire te dit que le loyer est en retard
Que tu vas peut-être devoir passer en justice
T'en fais pas, sois heureux
Regarde moi, je suis heureux
T'en fais pas, sois heureux

Tiens, voilà mon numéro de téléphone
Si tu as des soucis appelle moi
Je te rendrais heureux
T'en fais pas, sois heureux
T'as pas d'argent, t'as pas la classe
T'as pas de copine pour te faire sourire
Mais t'en fais pas, sois heureux
Parce que quand tu t'en fais
Ton visage se renfrogne
Et ca va déprimer tout le monde
T'en fais pas, sois heureux (maintenant)...

Voici une petite chanson que j'ai écrite
J'espère que tu vas l'apprendre en entier
Comme un brave petit garçon
T'en fais pas, sois heureux
Ecoute ce que je te dis
Attends-toi à des problèmes dans ta vie
Mais si tu t'en fais,
Tu les aggraves encore
T'en fais pas, sois heureux...

T'en fais pas, t'en fais pas, sois heureux
Dessine un sourire sur ton visage
Ne déprime pas tout le monde comme ca
T'en fais pas, ton problème va bientôt s'arranger,
Quel qu'il soit
T'en fais pas, sois heureux


dimanche 3 juillet 2011

Chanson : Gọi tên bốn mùa

Bonjour TLM,

Ce matin :



Nommer les quatre saisons

"Gọi tên bốn mùa", Trịnh Công Sơn. Traduit par Trần Thị Khanh-Tương.

Tu t’éveilles à l’arrivée de l’été
Tu appelles la pluie, la pluie et la pluie
La pluie qui murmure sous tes pieds d’ivoire.

Tu t’éveilles à la chute de l’automne
Orpheline d’amour, tu reviens par l’allée aux arbres desséchés,
Qui laissent filtrer quelques gouttes de soleil.

Tu t’éveilles dans la désolation de l’hiver
Des nuits de pluie, et des nuits de pluie
Des nuits glaciales aux épais brouillards.

Tu t’éveilles au printemps, c’est la renaissance,
Les oiseaux reviennent quand tu arrives à l’âge,
Bruyants sur les branches feuillues.

Puis le printemps ne revient plus,
L’automne s’en va,
L’hiver semble lointain,
L’été ombrageux.

Dès lors tu nommes
L’amour : l'ombre d’un oiseau à l’horizon,
La vie : l’épuisement,
La tristesse : l’enivrement.

Oh ! Tes longs cheveux des nuits mythiques !
Le futur soudain semble lointain.
Ta jeunesse ! Elle me fait geler le sang dans les veines.

La tristesse a laissé des traces sur ta vie,
Oh enfant ! La triste nouvelle
Depuis le jour où maman te fait endosser le destin de l’homme.